<em>Charlotte Sometimes</em> de Penelope Farmer, entre Histoire nationale et histoire individuelle, identité collective et identité personnelle

  • Virginie Douglas
Keywords: Penelope Farmer, littérature de jeunesse, roman britannique, fantasy, voyage dans le temps, guerre, Première guerre mondiale, histoire, mémoire, identité

Abstract

Les romans pour la jeunesse qui abordent les conflits mondiaux ont connu un essor important en Grande-Bretagne dans la seconde partie du vingtième siècle, notamment à partir des années 1960. Cette vague de récits évoquant, souvent de façon oblique, les problématiques liées à la guerre donnait une fois de plus la preuve, s’il en était besoin, de la persistance d’une mission éducative de la littérature adressée aux jeunes lecteurs, malgré l’affranchissement apparent que ces livres connaissaient progressivement de la dimension édifiante les caractérisant précédemment. À travers une étude de cas, celle du roman Charlotte Sometimes de Penelope Farmer, nous entendons nous pencher sur la démarche de tout un courant de romans pour la jeunesse, qui non seulement présentent au jeune lecteur la guerre d’un point de vue mineur mais font également le choix d’un traitement non réaliste de l’Histoire.

Author Biography

Virginie Douglas

Virginie Douglas est agrégée d’anglais, Maître de conférences au Département d’études anglophones de l’Université de Rouen, où elle est membre de l’ÉRIAC (Équipe de Recherche interdisciplinaire sur les Aires culturelles) et Secrétaire de l’Institut international Charles Perrault. Elle a consacré sa thèse de doctorat à La subversion dans la fiction non-réaliste contemporaine pour la jeunesse au Royaume-Uni (1945–1995) et a dirigé les ouvrages Perspectives contemporaines du roman pour la jeunesse (2003), Littérature pour la jeunesse et diversité culturelle (2013), État des lieux de la traduction pour la jeunesse (à paraître, 2014) et, avec Florence Cabaret, La retraduction en littérature de jeunesse / Retranslating Children’s Literature (à paraître, 2014). Elle est l’auteure d’une trentaine d’articles sur la littérature britannique pour la jeunesse du dix-neuvième au vingt-et-unième siècles et de plusieurs notices pour l’Encyclopedia of Children’s Literature (2006), dirigée par Jack Zipes, et pour le Dictionnaire du livre et de la littérature de jeunesse en France (2013), dirigé par Jean Perrot et Isabelle Nières-Chevrel.

Published
2013-12-16
How to Cite
Douglas, V. (2013). <em>Charlotte Sometimes</em&gt; de Penelope Farmer, entre Histoire nationale et histoire individuelle, identité collective et identité personnelle. Jeunesse: Young People, Texts, Cultures, 5(2). Retrieved from http://jeunessejournal.ca/index.php/yptc/article/view/187
Section
Articles